Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel).

Sa vulnérabilité peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche réglementation
La décision du juge des tutelles doit prendre en compte toutes les particularités de la situation de la personne à protéger afin de déterminer le régime de protection le mieux adapté (soit une mesure de sauvegarde de justice, soit une mesure de curatelle, soit une  mesure de tutelle). Le juge a la possibilité de ne pas donner suite à une demande de mise sous protection : s'il ne la juge pas fondée ou s'il peut proposer des solutions alternatives (par exemple, l'habilitation entre époux ou l'habilitation familiale). S'il prononce une mesure de protection juridique, il a la possibilité de désigner un subrogé tuteur ou un subrogé curateur, un co-tuteur ou un co-curateur, ou encore, un conseil de famille (...
Fiche questionnement
Quand une personne adulte n'est plus en capacité de vivre de façon autonome chez elle, malgré les aides qui ont pu lui être apportées (cf. notre page sur "les aides et les services pour le maintien à domicile"), l'accueil dans une structure d'hébergement est à envisager.  Selon le handicap, la maladie, ou s'il s'agit d'une personne âgée, différents types établissements peuvent être proposés. La solution de l'accueil familial, dans une famille agréée ou chez soi, peut également être une solution. Dans tous les cas, il est nécessaire d'obtenir le consentement de la personne tant qu'elle est en capacité de le donner. Pour les personnes en situation de handicap (intellectuel, physique, psychique ou sensoriel), l'...
Fiche questionnement
A partir du moment où la mesure de protection de votre parent est envisagée, la question se posera de savoir si vous souhaitez exercer ce mandat de protection ou si vous préférez qu'il soit confié à un professionnel (MJPM). La loi donne priorité aux membres de la famille et aux proches. Mais si le juge des tutelles considère que les conditions ne sont pas réunies pour que l’un d’eux assume la fonction de curateur ou de tuteur, il pourra désigner un professionnel mandataire judiciaire habilité à gérer des mesures de protection juridique pour adultes. Le juge prend également en compte le souhait de la personne à protéger.