Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel).

Sa vulnérabilité peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche réglementation
Nous abordons ici les droits civils de la personne majeure protégée sous l'angle de ses droits en tant que personne. Ces droits se rapportent, par exemple, au droit à la vie privée, à celui d'aller et venir, au droit à l'image, à celui de choisir son lieu de résidence, de reconnaître un enfant.... Dans le domaine de la protection des personnes majeures, ces droits de la personne font l'objet d'une attention particulière depuis la réforme du 5 Mars 2007. Une charte des droits et libertés de la personne majeure protégée en définit les aspects fondamentaux. Toute personne en charge d'exercer une mesure de protection juridique (que ce soit dans un cadre familial ou professionnel) doit impérativement la respecter.  
Fiche conseil
Grande innovation de la réforme de 2009, la protection de la personne majeure protégée doit faire partie de vos préoccupations, au même titre que la protection de ses biens (*). La protection de la personne consiste essentiellement à la protéger de sa vulnérabilité (celle qui l'exposerait, par ses choix, à se mettre en difficulté, voire en danger. Mais aussi, celle qui pourrait l'exposer à des tiers mal-intentionnées). La protection de la personne consiste, par ailleurs, à ce que vous soyez le garant de ses nouveaux droits qui sont définies dans la charte des droits et libertés de la personne majeure protégée (par exemple, le droit d'aller et venir, d'entretenir des relations privées, de choisir son logement, de...
Fiche questionnement
Le droit à l'assurance maladie et l'adhésion à une mutuelle complémentaire vont souvent de soi. Pourtant, en cas de problème d'affiliation ou d'absence de mutuelle, des frais très importants pourraient être réclamés à la personne qui n'aurait pas pris les dispositions nécessaires du fait de sa vulnérabilité (par exemple, des frais chirurgicaux et de forfait journalier en cas d'hospitalisation). La vigilance s'impose donc sur ce point. Il faut savoir qu'en cas de revenus limités, des aides peuvent être sollicitées pour les adultes vulnérables, soit pour obtenir le régime de base, soit pour participer au règlement des cotisations d'une mutuelle complémentaire (en partie ou en totalité).