Informations et conseils sur la vulnérabilité des personnes adultes, avec ou sans mesure de protection juridique

Dans votre entourage, vous pouvez être confronté à la situation d'un parent ou d'un proche fragilisé par le vieillissement, la maladie ou le handicap (psychique, physique ou intellectuel).

Sa vulnérabilité peut aller jusqu'à son incapacité à faire valoir ses intérêts. La simple gestion du quotidien peut poser des difficultés, tout comme la protection de ses biens. Sans compter la possibilité que des tiers mal intentionnés abusent de son état de faiblesse. Vous pouvez également vous interroger sur les précautions à prendre si vous devenez vous-même une personne vulnérable.

En savoir plus

Focus sur ...

Fiche réglementation
Retenez que la durée initiale des mesures de tutelle et de curatelle sont limitées à 5 ans. S'il n'y a pas d'espoir d'amélioration de l'état de santé de la personne, le juge des tutelles peut en étendre la durée, mais dans la limite de 10 ans. Pour les personnes qui ont des capacités d'autonomie permettant d'envisager une fin de mesure dans un délai plus court, la durée de la mesure de protection peut être inférieure à 5 ans. Pour la sauvegarde de justice décidée par le juge des tutelles, la durée est au maximum de 2 années (un an renouvelable une fois, le cas échéant). Lorsque la mesure de protection arrive à son échéance, le juge des tutelles apprécie son renouvellement dans...
Fiche questionnement
Quand une personne adulte n'est plus en capacité de vivre de façon autonome chez elle, malgré les aides qui ont pu lui être apportées (cf. notre page sur "les aides et les services pour le maintien à domicile"), l'accueil dans une structure d'hébergement est à envisager.  Selon le handicap, la maladie, ou s'il s'agit d'une personne âgée, différents types établissements peuvent être proposés. La solution de l'accueil familial, dans une famille agréée ou chez soi, peut également être une solution. Dans tous les cas, il est nécessaire d'obtenir le consentement de la personne tant qu'elle est en capacité de le donner. Pour les personnes en situation de handicap (intellectuel, physique, psychique ou sensoriel), l'...
Fiche questionnement
Quand la mesure de protection (sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle) semble devenir nécessaire pour votre parent ou votre proche (où s'il s'agit d'une personne suivie par un professionnel), la difficulté va être de lui en parler.  Chaque contexte est différent et nous en évoquons les scénarios possibles dans notre rubrique à suivre "En savoir plus" (de l'absence de conscience de la personne à son opposition ferme). Quelque soit la situation, et si l'adulte vulnérable peut échanger avec vous, ne le "braquez" pas et prenez le temps d'en parler avec lui (ou avec elle). Ce type de mesure est une protection et non une sanction, mais la personne peut légitimement le penser puisqu'il s'agit d'une décision judiciaire...